General Inquiries: +32(0)2/352.60.50
Back to stories

01 Mar 2022

Masternaut lance MoveElectric, son nouveau module de transition vers l'électrique

Masternaut, société du groupe Michelin, fournisseur de services et de solutions de gestion de flotte, a annoncé aujourd'hui le lancement de sa nouvelle solution MoveElectric, destinée à faciliter la gestion des flottes d'entreprise lors de la transition des moteurs à combustion interne (MCI) vers les véhicules électriques (VE).

L'outil de transition MoveElectric de Masternaut permet aux gestionnaires de flotte d'identifier les trajets qui pourraient être effectués par un VE au lieu d'un véhicule à moteur à combustion interne, sur la base de paramètres qui reflètent les besoins de l'entreprise et les habitudes de travail. En comparant les données en temps réel des véhicules à moteur à combustion interne avec celles des véhicules électriques, les entreprises peuvent désormais comprendre quels véhicules électriques sont les plus adaptés à leur flotte.

L'utilisation par l'outil MoveElectric de données complètes du monde réel permet aux gestionnaires de flotte de mesurer et de démontrer les avantages plus larges du passage aux VE, notamment l'efficacité, la réduction des émissions de CO2 et les économies de coûts. Ces informations permettront également de créer des feuilles de route fondées sur des données afin de réaliser le passage à l'électrification complète d'ici 2035, comme l'exige le gouvernement.

Le lancement de MoveElectric s'inscrit dans la stratégie de Michelin en matière de développement et de mobilité durables. Elle vise à faire de Michelin l'une des entreprises les plus innovantes, responsables et performantes au niveau mondial sur l'ensemble de ses responsabilités : économiques, environnementales, sociales et sociétales.

L'impact sur le secteur des flottes d'aujourd'hui 
Masternaut a compilé une année de données provenant de 37 252 véhicules, afin d'explorer le potentiel global où les VE pourraient déjà fournir un remplacement viable aux véhicules à moteur à combustion interne. Plus précisément, la recherche a utilisé une limite d'autonomie de 200 km par jour pour évaluer l'opportunité de passer à l'électrique. 200 km est actuellement une autonomie journalière largement adoptée, bien que certains constructeurs automobiles aient récemment introduit de nouveaux modèles de fourgonnettes électriques avec une autonomie de 300 km par jour.

L'outil de Masternaut a été développé en étroite collaboration avec les clients afin de rendre le processus de transition aussi indolore que possible. Les exploitants de parcs automobiles ont exprimé le besoin d'une solution conviviale et reflétant fidèlement les opérations réelles.

L'étude montre que les exploitants de parcs automobiles britanniques pourraient remplacer dès aujourd'hui 40 % de leurs véhicules utilitaires légers actuels par des véhicules électriques, la charge de jour n'étant nécessaire qu'à titre exceptionnel. Cette transition des flottes à moteur à combustion interne vers les véhicules électriques pourrait réduire les émissions de 8,3 millions de tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent de 7 % des émissions totales de CO2 dues aux transports en 2019. Il s'agirait d'une baisse importante, car les émissions de CO2 dues aux transports n'ont diminué que de 4,6 % au cours des 30 dernières années. Le passage à l'électrique permettrait également aux flottes de réduire de 79 % les coûts de carburant des véhicules à moteur à combustion interne remplacés.

À Londres, le pourcentage de véhicules utilitaires légers qui peuvent être électrifiés est encore plus élevé. Cela prouve que les restrictions en matière de CO2 découlant de l'extension des zones à très faibles émissions prévue en octobre de cette année peuvent être respectées et que les flottes peuvent progressivement passer à des émissions d'échappement nulles.

Alberto De Monte, directeur du segment commercial OEM, EV et mobilité durable chez Masternaut, a déclaré :

"La transition vers l'électrique est un défi logistique et nos clients doivent être en mesure de montrer l'analyse de rentabilité avant de procéder à ce changement. La plateforme MoveElectric évite d'avoir à se fier à des estimations. Tout est calculé en lisant les informations directement sur les véhicules actuellement utilisés. Cela nous permet de donner à nos clients une idée très précise de ce qu'ils peuvent réaliser sans perturber le flux de travail ou l'efficacité.

Nos recherches montrent qu'il est déjà possible de faire passer une grande partie des flottes existantes aux VE et que l'"angoisse de l'autonomie" est, dans de nombreux cas, sans fondement. Une planification précoce de la flotte est essentielle pour réaliser les opportunités qui s'offrent aux flottes et pour se préparer à l'échéance inévitable de 2030. Il est peu probable que les exploitants de parcs automobiles aient à supporter des coûts supplémentaires lors de la transition vers l'électrique, pour autant qu'ils suivent le cycle normal de remplacement des véhicules, qui est de 4 à 5 ans".